Cog-Stim faisabilité

Prise en charge des difficultés cognitives à l’issue des traitements du cancer chez les femmes traitées pour un cancer du sein : étude de faisabilité

Coordinateur : M.Lange, F Joly

Contexte :
Certains traitements anti-cancéreux peuvent impacter sur la cognition des patientes traitées pour un cancer du sein (difficultés à penser, se souvenir, se concentrer) avec des répercussions négatives sur la qualité de vie (confiance en soi, autonomie, retour au travail, relations sociales). Cependant, il n’existe pas de solution validée, facile d’accès et généralisable même en l’absence de neuropsychologues sur les sites de prise en charge ou parmi les soins de support, pouvant leur être proposée. La stimulation cognitive et l’activité physique adaptée (APA) proposées à l’aide d’outils modernes informatisés comme les plateformes en ligne pourraient répondre à la forte demande de prise en charge de ces patientes.

Objectifs :
L’étude de faisabilité que nous proposons est une étape préalable à la réalisation d’un essai randomisé contrôlé et multicentrique, qui visera à identifier la prise en charge de la plainte cognitive la plus efficace parmi plusieurs approches (APA, stimulation cognitive, APA combinée à de la stimulation cognitive) chez des patientes traitées pour un cancer du sein débutant une radiothérapie adjuvante, à l’aide d’outils modernes informatisés permettant une prise en charge en autonomie à domicile (avec supervision à distance).

L’objectif de cette étude de faisabilité est de valider l’acceptation et l’adhérence des patientes ayant une plainte cognitive à la réalisation de séances de stimulation cognitive couplées à des séances d’APA. En effet, ce type d’intervention « combinée » n’a jamais été étudié, et requiert probablement une plus forte implication des patientes qu’une intervention « simple » (APA ou stimulation cognitive seule), impliquant un risque de non-adhérence au programme plus important que dans les études précédentes. Ainsi, il est indispensable de procéder au préalable à une étude de faisabilité. Les objectifs secondaires de cette étude de faisabilité seront d’évaluer la satisfaction des patientes concernant l’intervention et d’identifier les motifs de non-participation, d’abandon ainsi que les limites du programme pour ajuster le protocole pour l’étude randomisée.

Méthodologie de l’étude :
Etude pilote d’intervention, longitudinale, mono-centrique. 20 patientes prévus.

Etat de l’étude :
Etude en cours d’ouverture à Caen.

Financeurs :
INCa (AO RISP amorçage 2018)