MoCA2

MoCA vs. MMS : quel outil pour dépister les troubles cognitifs en oncogériatrie ?

Coordinateur : Marie Lange (Caen)

Contexte

Si l’évaluation de la cognition est un paramètre à prendre en compte dans la prise en charge des patients âgés, il n’existe pas à l’heure actuelle de consensus pour évaluer la cognition au sein des consultations d’oncogériatrie.

Une étude pilote, menée dans le cadre de l’UCOG Basse-Normandie, avait pour objectif de comparer le MMS et la MoCA auprès de patients âgés candidats à un traitement de leur cancer qui avaient un bilan oncogériatrique. Les résultats préliminaires semblent montrer que davantage de patients ont un score pathologique à la MoCA qu’au MMS. Cette étude pilote ne permet néanmoins pas d’évaluer la sensibilité de la MoCA auprès des patients âgés atteints d’un cancer et la littérature ne comporte aucune donnée à ce sujet.

Pour faire suite à cette étude pilote, nous proposons d’associer à la passation de la MoCA et du MMS, le recueil des résultats au Mini-Cog et au CODEX ainsi qu’un bilan neuropsychologique, afin de déterminer si les patients ont des troubles cognitifs, pour évaluer la sensibilité de ces 4 tests de dépistage auprès de patients âgés candidats à un traitement de leur cancer. Les résultats de cette étude permettront, le cas échéant, d’adapter la pratique dans le cadre des bilans d’oncogériatrie.

Objectifs

Evaluer la sensibilité de la MoCA.

Méthodologie de l’étude

Essai prospectif de soins courants, multicentrique régional

Etat de l’étude
Ouverte aux inclusions, 36/110 patients inclus

Collaboration

CLCC Caen/CHU Caen/Centre Henri Becquerel

Financeur

UCOG Unité de coordinaton en Onco-gériatrie Normandie 2016