Workshop 2018 de la plateforme Cancer et Cognition

La journée scientifique de l’axe Cancer et Neurosciences du CNO s’est tenue le 3 décembre 2018 à Paris. Cette journée organisée par la plateforme Cancer et Cognition a permis de réunir 30 participants, essentiellement des membres d’équipes de recherche ou de centres de soins du Cancéropôle mais aussi des représentants de l’Anocef, du réseau OncoNeuroTox, et du GREC-Onco.

Cette journée a été l’occasion de travailler sur deux nouvelles thématiques au sein du groupe de travail :

  • Le premier atelier a porté sur l’impact du sommeil et des rythmes circadiens sur les fonctions cognitives en oncologie,
  • et le second atelier s’est intéressé à l’impact des nouvelles radiothérapies cérébrales sur les fonctions cognitives.

L’objectif, suite à cette journée de travail, sera de faire émerger de nouveaux projets de recherche sur ces thématiques au cours des prochains mois, dans le but de mettre en place de nouvelles études en collaboration avec les différentes équipes du CNO et ses partenaires.

 

Programme à retrouver ici.

Résumés et supports des présentations orales :

Mylène Duivon : Sommeil et cancer  Diaporama

Les différents paramètres du sommeil et leurs implications dans la consolidation mnésique sont largement étudiés chez le sujet sain. Bien que les patients traités pour un cancer se plaignent de troubles du sommeil, peu d’études ont évalué leur qualité de sommeil de manière objective, et seulement trois se sont intéressées aux liens entre la qualité de sommeil et les performances cognitives. De plus, les limites associées à ces études (critères d’inclusion, absence de groupe contrôle, notamment) ne permettent pas de conclure quant à la modification de la structure du sommeil et son influence sur la cognition des patients.

L’étude PROSOM-K, grâce à sa méthodologie rigoureuse et innovante, permettra d’apporter de nouvelles connaissances concernant l’influence du sommeil sur la mémoire des intentions futures de patientes traitées pour un cancer du sein.

Joy Perrier : Proposition d’une intervention chez les patientes atteintes d’un cancer du sein

Les patientes atteintes d’un cancer du sein rapportent des troubles cognitifs mais également des troubles du sommeil. Les études expérimentales suggèrent également des troubles du rythme circadien et des troubles psychopathologiques. Afin d’agir de façon plus ou moins spécifique sur l’ensemble de ces paramètres, deux propositions d’interventions sont décrites et des approches méthodologiques fines sont proposées afin de comprendre les mécanismes associés.