Pre-Cog-Pro

Impact des hormono-thérapies de nouvelles générations proposées aux patients avec un cancer de la prostate métastatique sur les fonctions cognitives dans un modèle pré-clinique : Evaluation de l’abiraterone combinée à la prednisone ou à l’enzalutamide chez des souris âgées et castrées

Coordinateur: Castel H, Rouen

Contexte
Les nouvelles hormono-thérapies orales ciblant les voies de signalisation des androgènes sont aujourd’hui disponibles et proposées aux patients âgés avec un cancer métastatique de la prostate en plus d’une hormono-thérapie de première génération. Associées à la prednisone, ces nouvelles thérapies ont globalement montré une amélioration de la survie. De ce fait, il est indispensable aujourd’hui d’étudier comparativement ces deux inhibiteurs des voies de signalisation des androgènes dans un modèle murin afin de préciser leur potentiel impact sur les fonctions cognitives et la qualité de vie.

Objectifs
Une étude pré-clinique est ainsi proposée chez des souris traitées par des hormono-thérapies de nouvelles générations afin de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques de l’impact de ces traitements sur la cognitive, en s’affranchissant de l’effet du cancer, des comorbidités ou autre facteur confondant observé en clinique.

Méthodologie de l’étude
Des modèles comportementaux sont proposés pour évaluer la réactivité émotionnelle et les fonctions cognitives de souris mâles C57B/l6 âgées (19-20 mois) et castrées, en présence d’un traitement de 6 semaines de 2 hormono-thérapies de nouvelles générations. Ces résultats seront comparés à ceux d’un groupe contrôle.

Etat de l’étude

En cours

Collaboration

CLCC Caen, Inserm 1086 anticipe, NIMH Inserm U1077

Financeur :
Janssen, Inserm, Université Rouen Normandie, INCA-SHS